Terminal-media.fr
terminal-media.fr
icon icon facebook icon icon icon icon
cross

 
rss
 
MUSIQUE & SONS


BJöRK

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre

Björk Guðmundsdóttir est une musicienne, chanteuse, compositrice et actrice islandaise, née le 21 novembre 1965 à Reykjavík.

Il est difficile de la faire entrer dans une catégorie précise. Electro-pop, pop underground, pop expérimentale, sont autant de qualificatifs qui peuvent lui être attribués. Sa musique est, de son propre aveu, profondément ancrée dans la pop, mais Björk a su en repousser les limites.

  • La pochette de l'album Debut de Björk (1993)

Biographie

Enfance

Björk grandit en Islande aux côtés de sa mère, dans une communauté hippie. Dès l'âge de cinq ans, elle est inscrite au Barnamúsíkskóli Reykjavíkur, une école de musique où elle apprend le piano et la flûte et découvre de grands compositeurs classiques comme Stockhausen, Mahler ou Debussy.

Premiers Albums

Björk enregistre son premier album à l'âge de 12 ans, en 1977. L'album, simplement intitulé Björk, est tiré à quelque 5000 exemplaires, et devient un grand succès et disque d'or en Islande, dans lequel on retrouve des reprises Islandaises et quelques compositions de Björk. L'adolescence de Björk est marquée par son appartenance à un grand nombre de groupes locaux. On retiendra principalement Tappi Tíkarrass, seul groupe de ses toutes jeunes années à avoir laissé une trace discographique : l'album Miranda. Elle fonde également un groupe uniquement composé de filles, Slip and Snott où l'on peut la voir les sourcils rasés.

KUKL

En 1983, Björk crée avec quelques amis le groupe punk KUKL, le premier dont les chansons vont traverser les frontières islandaises. Bien que le succès soit très limité et cantonné au Royaume-Uni, c'est là un premier pas vers une carrière internationale.

The Sugarcubes

En 1987, les membres de KUKL sabordent le groupe et fondent The Sugarcubes, qui deviendra vite le groupe islandais le plus célèbre au monde (à l'époque). Ayant produit trois albums (sans compter un album de remixes et une anthologie), The Sugarcubes connaît un succès incroyable (même si ce succès se centre assez vite sur la personnalité de sa chanteuse, Björk) et part en tournée dans le monde entier. Parallèlement, Björk commence à vivre ses premières expériences de collaboration extérieure, enregistrant deux chansons pour 808 State, un groupe de house britannique. Elle sort également Gling-Gló, un album de jazz composé principalement de reprises en islandais de standards du genre.

Debut

1992 voit la séparation du groupe, toujours en plein succès. En 1993, Björk part s'installer à Londres pour y enregistrer son premier album solo, Debut. Elle travaille en collaboration avec Nelle Hooper, producteur de Massive Attack. De leur collaboration, naît le titre Human Behaviour, le premier succès international en solo de Björk. L'album est bien reçu, tant par la critique que par le public. Björk obtient des prix dès ce premier album, comme le Brit Awards de la meilleure nouvelle artiste internationale féminine. Debut contient plusieurs titres qu'elle avait écrits durant son adolescence. Après la parution de l'album, Björk entame une nouvelle tournée mondiale, lançant ainsi un rythme de travail qu'elle n'a jamais abandonné jusqu'à ce jour : un album, une tournée.

Le succès de ce premier album lui permet de s'adonner immédiatement à sa pratique favorite : la collaboration. Au côté de David Arnold pour écrire Play Dead pour le film The Young Americans en 1993, ou avec Tricky pour deux titres de Nearly God, aux côtés de Plaid pour la chanson Lilith, de l'album Not For Trees ou encore écrivant Bedtimes Stories en 1994 pour Madonna.

Post et Telegram

À partir de là, les albums se suivent et ne se ressemblent pas. Björk retourna en studio dès 1994 pour composer son second album, en collaboration avec Nelle Hooper, Tricky, Graham Massey (du groupe 808 state) et le producteur de musique électronique, Howie B. L'album contient des titres parlant de choses personnelles et d'amour, et, en même temps, des titres agressifs, qui expriment la colère. Tout comme Debut, "Post" est un patchwork de musique nouvelle et de textes écrits longtemps auparavant dans sa carrière.

Le disque fut prêt pour juin 1995, et rencontra un succès considérable. La reprise de titre It's Oh So Quiet, ayant rencontré elle aussi un grand succès, a beaucoup participé à booster les ventes de l'album. Puis, en novembre 1996, parut un album de remixes des titres de Post, Telegram, contenant un titre inédit réalisé en collaboration avec Evelyn Glennie : My Spine, Homogenic, Dancer in the Dark et Selmasongs.

Björk avec Antony Hegarty

Mais la principale caractéristique de son activité musicale est son goût prononcé pour les collaborations extérieures. Björk aime inviter des compositeurs et producteurs provenant des tendances les plus diverses sur ses albums (à l'exception de Debut et, dans une moindre mesure, de Homogenic, qui se veulent profondément inspirés par ses racines islandaises). Cette collaboration se poursuit d'ailleurs au-delà des albums : pour presque chacune de ses chansons, Björk engage une horde hétéroclite de remixeurs pour les réinterpréter. Cette philosophie du remixage, à mille lieues des traditionnels « boum boum » prévisibles des remixes pour discothèques, trouve son point culminant dans Telegram, disque entièrement voué à cette forme musicale.

Outre ses propres chansons, Björk participe également aux albums de ses collègues et amis, tels Tricky, Leila, Hector Zazou, A Tribe Called Quest, Evelyn Glennie, ou Plaid.

Enfin, Björk considère le clip vidéo comme un prolongement à part entière de son œuvre et s'y implique pleinement. Collaborant fréquemment avec Michel Gondry (réalisateur des clips de Human Behaviour, Jóga, Bachelorette…), elle travaille également avec Jean-Baptiste Mondino, Chris Cunningham ou Spike Jonze.

  • Homogenic : l'album de Björk datant de 1997

Björk et l’art


Björk poursuit ses recherches artistiques, en dehors de la musique.
Elle débute sa carrière au cinéma en 1986 dans le rôle principal du film The Juniper Tree. Puis, elle fait un détour par la télévision dans le téléfilm Glerbrot de Matthias Johannesen où elle incarne une adolescente rebelle.
Après une participation anecdotique en 1994 dans Prêt-à-porter de Robert Altman, elle marque les esprits dans le rôle principal de Dancer in the Dark, réalisé par Lars von Trier, film qui lui vaudra le prix d'interprétation féminine au festival de Cannes en 2000 et une nomination aux Oscars pour la chanson I've seen it all.

En photographie, Björk pose pour les photographes les plus en vogue, tels que Jean-Baptiste Mondino.
Enfin, son goût pour la mode d'avant-garde lui vaut parfois les moqueries des commentateurs, mais lui fait rencontrer une foule de stylistes parmi lesquels Alexander McQueen, qui signera la pochette d'Homogenic.

Pour ses vidéo-clips, elle fait appel à des réalisateurs plus ou moins renommés, comme Sophie Muller, Stéphane Sednaoui, Michel Gondry, Spike Jonze, Chris Cunningham, Michel Ocelot ou Jean-Baptiste Mondino. Elle fait aussi appel à des gens plus étonnants, en ce sens qu'ils ne viennent pas du monde du vidéo-clip (certains n'avaient d'ailleurs jamais réalisé le moindre film avant) : les M/M (graphistes/artistes), Alexander McQueen, Nick Knight, Eiko Ishioka (grande graphiste japonaise), Lynn Fox (collectif de graphistes), John Kricfaluzi (le Tex Avery trash de Spumco), Inez van Lamsweerde et Vinoodh Matadin (artistes).


Björk - Human Behavior

Retour en haut de page Revenir à la rubrique