terminal-media.fr
icon icon facebook icon icon icon icon
cross

 
rss
 
MUSIQUE & SONS


Les articles

Traduction des paroles de l'album Pink Flag du groupe Wire.

1) reuters
2) paragraphe du jour pour le journal "sundays"
3) trois filles rumba
4) ex dompteur de lion
5) méprise
6) départ pour bouger
7) brazil
8) c'est si évident
9) la femme chirurgien
10) drapeau rose
11) la publicité
12) ligne droite
13) 106 battements tels que
14) monsieur suit
15) étrange
16) fragile
17) mannequin
18) différent de moi
19) champions
20) sensation que l'on appelle amour
21) 12 X U
22) pointillé
23) les options r

1) reuteurs - 3.03

Votre propre correspondant est désolé de vous l'annoncer, des temps difficiles et tout ne va pas si bien. à la frontière, il y a du mouvement sur la colline et des problèmes. les rations de nourritures sont réduites, la délinquance a doublée. les prix ont augmentés depuis que le gouvernement est tombé, les pertes humaines grossissent comme les projets de l'ennemie. le climat n'est pas sain, les mouches et les rats pullulent et plus tôt que prévu la fin sera proche. voici votre correspondant courant après la bande magnétique, les coups de feu se rapprochent, le pillage a lieu, l'incendie commence, un viol.

2) paragraphe du jour pour le journal “ sundays ” - 0.28

Je voudrai être un paragraphe du jour pour le “ sundays ”, à ce moment là, ils peuvent baisés ma vie, embarrasser ma femme et laisser un mauvais goût qui striera la pâte à dentifrice, je ne pourrais pas le supprimer les lundi matins. je veux être une cible pour les quotidiens, alors ils montreront des photos de moi avec un nu sur la page 3 manquants de tant de goûts, touchant plus haut, près de la ceinture, me regardant comme un boiteux comme un lundi matin. touchant plus haut, près de la ceinture, me regardant comme un boiteux comme un lundi matin.

3) trois filles rumba - 1.23

Pense à un nombre, divise le par 2, quelque chose n'est rien, rien n'est rien. ouvre une boite, déchire le couvercle, pense alors à un nombre, ne penses-tu pas à une réponse ? Ouvre tes yeux, pense à un nombre, ne vas pas impétueusement, le nombre d'un nombre, affrontes la chance, tu veux éviter, c'est inévitable, alors tu le fais, c'est l’impossible. maintenant tu n'obtiens plus de nombre. tu veux juste la rumba et il n'y a plus d'issue, tu vas aller en dessous, aller en dessous, aller en dessous.

4) ex dompteur de lion - 2.19

Il y a un grand danger pour le plus seul des vagabonds, aucune balle d'argent, la fente de Tonto de la scène. La semaine prochaine, vos problèmes seront résolus, mais pour l'instant, des sticks de poisson et toutes les bouteilles de lait sont vides. reste collé à ta télévision. Il y a un grand danger à la main du plus coiffé des croisés, pas de manteau de justice, l'envol de robin du nid. la semaine prochaine, vos problèmes seront résolus, mais pour l'instant des sticks de poisson et toutes les bouteilles de lait sont vides. Reste collé à ta télévision.

5) méprise - 2.26

Le temps est trop court mais jamais trop long pour se projeter en avant, pour projeter l'image, laquelle restera dans le temps ? un rêve concret, une autre cigarette, un autre jour, de a à b, éviter encore c et d et e car e est là où tu joues le blues, évitant la mort. C'est pour gagner le jeu en évitant l'exil, le grand E. Noyé dans la grande bleue. s'élevant à la surface, ton odorat, c'est la méprise. Noyé dans la grande bleue, s'élevant à la surface, ton odorat, c'est la méprise.

6) démarrage pour bouger - 1. 13

Démarrage pour bouger, le temps dans la main, un oiseau dans la main, aucun buisson mais les arbres grandissent. laisse le passé, ressens la torsion, sentir le siphon, c'était bon, mais la chair devient vite des séries noires, les émotions, tous, nous obtenons des points. s'il te plaît, crois moi, je fais encore attention, s'il te plaît crois moi, je ne suis pas ici.

7) brazil - 0.41

C'est vraie chérie, je te raccompagnerai, je serai ton époque pour toujours, je t'aime fille, je t'aime, jusqu'à ce qu'ils éclatent l'atome, tellement de fois, il n'y a rien à gauche, il n'y a rien à gauche du tout, je sais que j'ai raison car quant tu es partie. il n'y avait rien à gauche du tout, droite, gauche, salut.

8) c'est si évident - 0.53

C'est si évident, c'est ici, c'est là, ce n'est pas seulement la couleur, ce doit être plus, au final 17 + 3 au score. ceci c'est 77 presque le paradis, c'est noir, blanc et rose, penses-tu juste qu'il y en a plus à venir, hum, hum, hum, hum, c'est si évident. bien c'est d'accord, écoute uniquement, je ne peux pas attendre pour 78 car pour cette après midi je ne peux attendre pour eux. ne regarde pas uniquement, les heures passent, obtenir ce gosse et les briser.

9) la femme chirurgien - 1.15

Assis dans un monde de chirurgien, comme les chirurgiens le sont, une fille chirurgien avec moi, attendant sur le lit d'une rivière où les mauvaises herbes peuvent être, je suis sur mes genoux pour toi, je l'ai vu dans des magazines éclatants, je t'ai vu toi et vous m'avez vu. dites, vous n'êtes pas des thons mis en conserves ? ils sont très gros, ha, ha, je l'avais vu dans des magazines éclatants, il faut vous voir et vous m'avez vu.

10) drapeau rose - 3.47

J'avais survendu la rivière, jusqu'au commerce de l'esclavage rouge, les magasins étaient réunis, les plans étaient posés, les montres synchronisées, à 18:05 combien seront mort ou vivant en 1955. le drapeau rose était en train de crier, le sonneur de clairon soufflait, aucun moment de confessions, ordres donnés, les livres cuisinés sur la 4 ème rue au numéro 3, vu ou entendu sur la 12 ème rue au numéro 3. combien sont mort ou vivant ?

11) la publicité - 0.49

12) ligne droite - 0.44

Mon esprit regrette et ta chair est si faible; faire mes mouvements livrer mes secrets j'y pense. j'ai toujours tenu debout et essayé l'humour idiot. Suis-je remuant sur une ligne droite, oh c'est de la luxure et un garçon dimensionnel, oh c'est de la luxure et un garçon dimensionnel, oh c'est de la luxure et un garçon dimensionnel.

13) 106 battements tels que - 1.12

Si tu avais une chambre, il la peindra en blanc, survivre le jour, préférer la nuit, construire frêle, avoir une tête comme figure, aucun moment pour les piailleurs. la compagnie de, d'une femme, trouvez cela plus physique, toujours vu en premier qu'entendu exactement comme un oiseau rare. Avec les louanges il brûle sans flammes, avec changement il croît, trouve ce qu'il y a d'important, attendre les haines ce n'est pas stimulant comme les célébrations. Je ne peux comprendre pourquoi c'est si drôle, c'est du sexe.

14) monsieur suit - 1.24

je suis fatigué de te dire quoi penser, je suis fatigué de te dire que faire, je suis fatigué de ces putains coups de téléphone, c'est exact je suis fatigué de toi, non , non , non, non, non, non, monsieur suit, tu peux prendre ton putain de fric et nettoyer ton derrière car tu penses, tu comprends, bon c'est une putain de farce, je suis fatigué de ces putains coup de téléphone, c'est exact je suis fatigué de toi, non, non, non, non, non, non, monsieur suit. et si tu tournes, passes donc par la porte et même si tu prends ton putain de fric, laisse moi te dire pourquoi est-ce, je suis fatigué de ces putains coup de téléphone, je suis fatigué de toi, non, non, non, non, non, non, monsieur suit.

15) étrange - 3.54

Il y a quelque chose d'étrange qui se déroule ce soir, quelque chose qui se déroule et qui n'est pas tranquille, les nerfs de joey et les lumières brillent. il y a quelque chose qui se déroule ici et ce n'est pas rassurant. il y a quelque chose qui tombe et qui n'était pas ici auparavant. garde tes yeux englués au sol, personne ne sauvera ta vie. quelque chose d'étrange se déroule se soir. quelque chose d'étrange se déroule se soir, quelque chose qui va et qui n'est pas tranquille, les nerfs de joey et les lumières brillent, il y a quelque chose qui va et qui n'est pas tranquille.

16) fragile - 1.18

Les larmes tombent en éclats, tu casses mon ombre, la lumière est trop criarde, laisse moi enterrer mon coeur. le filtre vert de l'émotion, la lâcheté donne du bleue, une vision restrictive, laisse moi ouvrir ton coeur, faire un amour éphémère, cinglant quant il débarque, besoin de mains précieuses, fragile, tu manges mon énergie, donnes moi plus de corde. ongles dans le mur, laisse moi pendre ton coeur. j'ai un amour éphémère cinglant quant il débarque, fragile, besoin de mains précieuses, fragile.

17) mannequin - 2.37

tu es un désert, aucune grâce naturelle, tu as une pensée sanguinaire, tu n'as jamais commencé. Pour m'intéresser, il ne faut pas exactement de la curiosité, ce n'est pas de l'animosité, c'est seulement que tu ne m'intéresses pas, vous êtes dépourvu d'énergie, un trou noir à éviter, aucun style, pas de coeur, tu n'as jamais commencé. pour m'intéresser il ne faut pas seulement de la curiosité, ce n'est pas de l'animosité, c'est seulement que tu ne m'intéresses pas.

18) différent de moi - 0.43

Soit, je suis étonné de ce qui arrive, vieille même matière, soit supposons. Pas très calme, la même matière, mais cela semble être différent de moi, cela semble être comme le cancer dans la ville, ceci avait besoin d'avoir un terme. Je n'y avais pas pensé. accessoirement, où est tu ? je pensais que tu vivais ici, les lumières vives t'ont eues, je préfère être un harenguet qu'un maquereau, tu peux glisser sur le filet, il est en place, il en prendra aussi un pour attraper l'autre.

19) champions - 1.45

la race des champions, l'allure, l'allure, la vitesse, le besoin, le besoin de semer, la chance de mourir. Un autre mort ne crie pas, un autre mort ne crie pas, tu as obtenue encore la vitesse, tu saigneras encore peut être mais cela sera la prochaine fois. moins de temps qu'avant, plus de vitesse qu'avant, tu es riche pas pauvre, qu'est ce que tu vas faire pour ceci, vouloir plus, vouloir plus. un autre mort ne crie pas, un autre mort ne crie pas. en vérité, c'est la vitesse, se nourrir de vitesse, le faire tout le temps.

20) sensation que l'on appelle amour - 1.22

quel est ce sentiment que l'on appelle amour, quelle est cette chose dingue, je ne peux l'expliquer de toutes les façons, quel est ce sentiment que l'on appelle amour, quel est cet endroit dingue, je ne peux m'y résoudre de toutes les façons. peut être devrais-je essayer maintenant où peut être devrais-je être timide maintenant car il n'y a rien, tu sais, c'est ce qui peut l'expliquer et il n'y a rien, tu le sais. c'est la pire des douleurs, celle-ci. quel est ce sentiment appelé amour, quelle est cette chose que je ne peux pas élaborer. je ne comprends pas, non, comment. donnes moi de l'amour, donnes moi de l'amour.

21) 12 X U - 1.55

Vu dans un magazine embrassant un homme, je t'ai eu à un angle.

22) pointillé - 2.25

La brume l’envahit donnant de l’épaisseur, une goutte s'en échappe, devenant plus rapide. les lumières éclairants peu, jettent une lueur douteuse, les chances rétrécissent, les inégalités se faufilent. pointillé (x 6) flash d'immersion (x 6) ne t'écrases pas (x 6). relâcher ma compréhension, être sûr de marcher avec précaution, gouverner vers un passage, trouvant une ligne et la traverser pour se soumettre. traverser l'épaisseur, accélération progressive, mais la manifestation demeure creuse et large. radiateurs pour tous, radiaux. je suis encore dans le contrôle, comprenant une main, une main m'a déplacé. pointillé (x 6) flash d'immersion (x 6) ne t'écrases pas (x 6) conduit par sa propre propulsion, tournant à droite traversant le fleuve, les risques augmentent avec le soutien du temps libre, aller au devant de la mort, donc mauvais à soulager. pointillé (x 6) flash d'immersion(x 6) ne t'écrases pas (x 6)

23) les options r - 1.36

Si tu continues à répéter, répéter un mot, ça commence à augmenter, une augmentation absurde. alors aimes ! je suis dans cette intention, j'en ai la prétention. je pense que j'étais dans cet état d'esprit, mais maintenant j'essaye d'en sortir. j'ai appris la spirale, ignorant les acclamations. alors adore l'oeil qui regarde, je m'en informe, transpirant. Mes options sont ouvertes et c'est mon moral, les choses sont si contraignantes, si contraignantes pour moi. si fatigué, l'oeil qui regarde, j'espionne quelque chose, si fatigué l'oeil qui regarde, j'espionne quelque chose.

Les chansons originales doivent être réécrites avec la permission de l'éditeur.

pistes 1-21 réalisées à l'origine en 1977 pistes 22-23 réalisées à l'origine en 1978

remastering numérique 1994, le copyright dans cet enregistrement est la propriété de emi music limited, copyright 1994 disques emi limited.

toutes les chansons édités par mcps/carlin music corporation à l'exception de la 5 et de la 21 - édité par mcps/emi virgin music limited

toutes les chansons composées par b.Gilbert/ g.lewis/ c.newman/ r.gotobed à l'exception de: - "différent de moi" par annette green - "pointillé" par newman/colin et - "options r' par Lewis.

- tous les titres produits par mike thorne
- ingénieur du son: paul hardiman,
- coordination du projet: tim chacksfield

avec les remerciements à kate lucas : flûte sur "étrange", david oberlé : voix additionnelle sur “ mannequin ” ainsi que pete et lawrence. enregistré aux studios advision.


  • Pink flag, le premier album du groupe Wire

Retour en haut de page Revenir à la rubrique