Terminal-media.fr
terminal-media.fr
icon icon facebook icon icon icon icon
cross

 
rss
 
MUSIQUE & SONS


THE STRANGLERS

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre

The Stranglers est un groupe de rock britannique formé en 1973 et associé au mouvement Punk, composé à l'origine de quatre membres : Hugh Cornwell (chant, guitare), le franco-britannique Jean-Jacques Burnel (chant, basse), Dave Greenfield (claviers) et Jet Black (percussions).
  • De gauche à droite Hugh, Jet, Jean-Jacques et Dave
Ce groupe, nommé au départ The Guildford Stranglers, nait à l'époque du Punk britannique caractérisé surtout par les groupes tels les Sex Pistols ou encore les Clash, les Jam et The Damned etc. Les Stranglers se démarquent rapidement de ces groupes aussi bien musicalement que vestimentairement. Des spécialistes parlent alors de genre "melodic post punk".

La particularité du son des Stranglers se fait, à la base, essentiellement sur deux choses : le jeu de basse de Jean-Jacques Burnel et les claviers de Dave Greenfield aux cascades de notes faisant rappeler un certain Ray Manzarek des Doors. À noter que c'est ce groupe qui a inspiré le plus les Stranglers. Dans leurs chansons, on va retrouver des titres au rythme de valse (Golden Brown, Outside Tokyo,...) qu'on peut mettre en parallèle avec par exemple "Wintertime Love" des Doors.

L'album préféré de Jean-Jacques Burnel est « L.A. Woman ». Même le jeu de guitare de Hugh Cornwell rappelle celui de Robby Krieger, le guitariste des Doors aux inspirations blues et flamenco.

Après les quatre premiers albums contenant un grand nombre de succès ayant passé toutes les décennies (Grip, Hangin around, No more heroes, Something better change, The Raven, Tank, etc.), les artistes qui le composent se tournent à la fois vers des expérimentations musicales mais aussi vers un style tout simplement plus pop. Apparaissent alors leurs albums des années 80 comme "Aural Sculpture" ou encore "Dreamtime", et des tubes comme l'excellent "Golden Brown", "Skin Deep" ou le succès le plus connu en France : "Always the sun".

Les années 90 vont connaître le départ de leur chanteur au ton austère et sinistre : Hugh Cornwell. Il restera tout de même LE chanteur des Stranglers car c'est avec lui qu'ils auront signé la plus belle partie de leur carriere. Paul Roberts remplace Hugh. C'est un fan des Stranglers depuis longtemps. C'est aussi le plus jeune membre du groupe. A cette époque, nous pouvons préciser l'arrivée de John Ellis à la guitare, qui participait déjà à la tournée de l'album "Ten" en tant que cinquième membre du groupe.

Les tubes se font plus timides dans les années 90 pour les Stranglers. De plus, en ce qui concerne la France, le groupe est boudé par les médias à cause de la fameuse affaire du concert de Nice en 1982 qui a toujours laissé un goût amer aux journalistes nationaux.

Le dernier opus des Stranglers date de 2004 : Norfolk Coast. C'est un retour aux sources, niveau musique, pas vraiment à la hauteur des débuts. Néanmoins, cet album est probablement le meilleur depuis le départ de Hugh Cornwell et son remplacement par Paul Roberts. Il marque également le retour d'une tournée effectuée en Europe, dont la France. Après 15 ans au sein du combo, Paul Roberts quittera à son tour le groupe en 2006 en bons termes, pour se consacrer à son projet nommé Soulsec.
Nous pouvons ajouter que leurs musiques ont été reprises dans le film Fight Club puis dans le film Snatch, et par la chanteuse Tori Amos.


  • Rattus Norvegicus, le premier album des Stranglers, en 1977


  • No more heroes en 1977


  • L'album Black and White, The Stranglers en 1978


  • The Raven en 1979, The Stranglers


  • The Gospel according to The Men In Black, 1981 by The Stranglers


  • La Folie, par The Stranglers en 1981


  • Feline, un album des Stranglers datant de 1982


  • L'album Aural Sculpture des Stranglers en 1984


  • L'album Dreamtime des Stranglers en 1986


  • L'album Ten des Stranglers de 1987, réédité en 2001


  • La compilation Rarities des Stranglers en 1988

Discographie

  • Rattus Norvegicus
  • No More Heroes
  • Black and White
  • Live -XCerts
  • The Raven
  • The Gospel According to The Men in Black
  • La Folie
  • Feline
  • Aural Sculpture
  • Dreamtime
  • 10
  • All Live, and All of the Night
  • Stranglers in the night
  • Lies and deception
  • Written in red
  • Coup de grace
  • 05 Live 1
  • Norfolk Coast
  • The Very Best Of
  • Suite XVI
  • Les pochettes front et back de trois albums des Stranglers

  • Les pochettes front et back de trois albums des Stranglers

  • Les pochettes front et back de trois albums des Stranglers

The Stranglers - No More Heroes


The Stranglers - no more heroes
Retour en haut de page Revenir à la rubrique