Terminal-media.fr
terminal-media.fr
icon icon facebook icon icon icon icon
cross

 
rss
 
CULTURE


  • Le film : Un long Dimanche de fiançailles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre

Avant propos...

Un long dimanche de fiançailles est un long-métrage réalisé par Jean-Pierre Jeunet, sorti au cinéma le 27 octobre 2004 (France, Suisse et Belgique) d’après le livre homonyme de Sébastien Japrisot.

  • Une image du film
    Dans une tranchée de la Somme, pendant la Première Guerre Mondiale


  • Une image du film
    Cinq soldats, sont accusés d'auto-mutilation


Synopsis

Dans les tranchées de la Somme, pendant la Première Guerre mondiale, cinq soldats sont accusés de s’être auto-mutilés pour échapper à leur devoir. Condamnés à mort par une cour martiale, ils sont conduits jusqu’à un avant-poste nommé « Bingo crépuscule » et abandonnés à leur sort dans le no man's land qui sépare les deux camps. Parmi eux figure Manech, le fiancé de l’héroïne du film, une jeune romantique prénommée Mathilde qui ne croit pas à la mort de son amoureux. S’il était mort, elle le saurait. Forte de cette intuition, elle mène son enquête et recueille peu à peu les indices qui vont l’amener à découvrir ce qui s’est passé ce jour-là à « Bingo crépuscule ». Utilisant des superstitions, elle est amenée à souffler sur la poussière qui voile cette affaire sombre et mystérieuse.

  • Une image du film
    Manech (Gaspard Ulliel), le fiancé de Mathilde attend son execution


  • Une image du film
    Pour Mathilde (Audrey Tautou) : "S'il était mort, elle le saurait"


  • Une image du film
    Flash back dans l'enfer des tranchées


  • Une image du film
    Une corespondance intense à la recherche de Manech


Distribution complète

  • Audrey Tautou : Mathilde Donnay
  • Gaspard Ulliel : 2e classe Jean « Manech » Etcheverry, dit « Le Bleuet »
  • Dominique Pinon : Sylvain
  • Clovis Cornillac : 2e classe Benoît Notre-Dame, dit « Cet homme »
  • Jérôme Kircher : Caporal Kléber Bouquet, dit « Bastoche »
  • Chantal Neuwirth : Bénédicte
  • Albert Dupontel : Célestin Poux
  • Denis Lavant : 2e classe Francis Geignard, dit « Six-sous »
  • François Levantal : Thouvenel
  • Jean-Pierre Becker : Daniel Esperanza
  • Dominique Bettenfeld : 2e classe Ange Bassignano, dit « Droit commun »
  • Jean-Pierre Darroussin : Caporal Benjamin Gordes, dit « Biscotte »
  • Marion Cotillard : Valentina « Tina » Lombardi
  • André Dussollier : Maître Pierre-Marie Rouvières
  • Ticky Holgado : Germain Pire, le détective privé
  • Jodie Foster : Élodie Gordes
  • Julie Depardieu : Véronique Passavant
  • Michel Vuillermoz : P'tit Louis
  • Bouli Lanners : le caporal Chardolot
  • Jean-Paul Rouve : le facteur
  • Tcheky Karyo : le capitaine Favourier
  • Jean-Claude Dreyfus : le commandant Lavrouye
  • Michel Robin : le vieil homme qui visite le champ de bataille
  • Urbain Cancelier : le curé du village de Cet Homme
  • Philippe Duquesne : Favart, un soldat dans les tranchées
  • Thierry Gibault : le lieutenant Estrangin
  • Elina Löwensohn : la sœur de Günther
  • Rufus : le Breton
  • Solène Le Péchon : Mathilde à 10 ans
  • Virgil Leclaire : Manech à 13 ans
  • Maud Rayer : Mme Desrochelles
  • Stéphane Butet : Philippot
  • Marc Faure : le directeur de la prison
  • Rodolphe Pauly : Jean Desrochelles
  • Myriam Roustan : la serveuse du café
  • Xavier Maly : le compagnon de Chardolot
  • Sandrine Rigault : Mariette Notre-Dame
  • Till Bahlmann : le prisonnier allemand
  • Jean-Gilles Barbier : le sergent
  • Marc Robert, Pierre Heitz, Philippe Maymat, Eric Debrosse et Michel Gondoin : les soldats
  • Marcel Philippot : le bourgeois
  • Pascale Lievyn : la bourgeoise
  • Frankie Pain : la patronne du bordel
  • Esther Sironneau : l'infirmière
  • Stéphanie Gesnel et Frédérique Bel : les prostituées
  • Jean-Philippe Bèche : Georges Cornu
  • Anaïs Durand : Hélène Pire, la fille de Germain Pire
  • Florence Thomassin la narratrice (voix)
  • Éric Fraticelli (crédité Pido) : homme demandant à Germain Pire s'il cherche Tina Lombardi en Corse


  • Une image du film
    Le détective (Ticky Holgado)


  • Une image du film
    Souci du détail proche de la perfection pour chaque plan du film


Fiche technique

  • Titre : Un long dimanche de fiançailles
  • Titre anglais : A Very Long Engagement
  • Réalisation : Jean-Pierre Jeunet
  • Scénario : Guillaume Laurant et Jean-Pierre Jeunet, d’après Sébastien Japrisot
  • Directeur de la photographie : Bruno Delbonnel
  • Décors : Aline Bonetto
  • Costumes : Madeline Fontaine
  • Musique : Angelo Badalamenti
  • Photographie : Bruno Delbonnel
  • Producteurs : Francis Boespflug, Bill Gerber, Jean-Louis Monthieux et Fabienne Tsaï
  • Production : 2003 Productions, Warner Bros France, Tapioca Films, TF1 films productions
  • Distribution : Warner Bros
  • Pays : France, États-Unis
  • Langue : français
  • Budget : 56,6 millions de $
  • Format : Couleur - 2,35:1 - Son Dolby Digital
  • Durée : 134 minutes
  • Dates de sortie :
    • 27 octobre 2004
    • 26 novembre 2004


  • Une image du film
    Jean-Paul Rouve dans le rôle d'un facteur exentrique


  • Une image du film
    Joddie Foster dans le rôle d'Élodie Gordes


  • Une image du film
    Dominique Pinon dans le rôle de Sylvain


  • Une image du film
    Remarquable mise en scène du détail au service de l'esthétisme et du récit


Anecdotes

  • Le film est adapté du roman du même nom de Sébastien Japrisot dont les droits constituent la participation minoritaire du studio hollywoodien Warner aux côtés de TF1, Canal +, Tapioca (la société de production de Jean-Pierre Jeunet) et la nouvelle société 2003 Production. Bien que la majorité des acteurs soient français et l’ensemble des scènes tournées en France, cette coproduction a été jugée étrangère le 26 novembre 2004 en raison de la forte participation de la société américaine Warner Bros. Pictures aux frais de production, ce qui lui a fait perdre le droit à une future subvention du centre national de la cinématographie. Le film participera néanmoins aux César du cinéma dans la catégorie générale. Avec un coût de 45 millions d’euros, c’est l’un des films « français » les plus coûteux qui aient jamais été produits.


  • Le Conseil d'État a finalement décidé que le film était bel et bien américain, et qu’il n’aurait pas de double nationalité, ceci malgré le fait que la réalisation soit française, et le casting à plus de 98 % français. Le producteur délégué du film étant largement contrôlé par la firme Warner, le film n’a donc pu être éligible à une subvention de 8 millions d’euros du CNC.
  • Dans l’une des scènes du film, on voit l’un des soldats condamnés à mort tenter de se rendre aux Allemands en criant « Ne me tuez pas ! Je suis Corse, pas Français ! ». Une polémique s’en est suivie en Corse, d’autant plus que le personnage était veule, lâche et sournois. À l’origine, le soldat devait être marseillais, mais le réalisateur a choisi d’en faire un Corse parce qu’il, explique-t-il, voulait à tout prix filmer la beauté de l’île (et non créer une polémique).


  • Le film a été retiré des salles de cinéma en Corse dont celles de Propriano, suite à des nombreuses critiques à l’égard d'une phrase prononcée par un des personnages, Ange Bassignano : « je ne suis pas français, je suis corse, moi ». Beaucoup de Corses se sont portés volontaires pour servir dans l’armée française durant la Première Guerre mondiale ; cette phrase portait ainsi préjudice à leur mémoire.


  • On retrouve dans ce film de nombreuses sources d’inspiration : la couleur sépia de l’image évoque l’atmosphère des albums de bande dessinée de Jacques Tardi, certaines scènes font allusion au facteur de Jour de fête de Jacques Tati, et la bande sonore rappelle le thème du film Les Sentiers de la gloire.


  • Certaines scènes ont été tournées au hangar Y de Meudon. Les scènes du village breton ont été tournées à Locronan et notamment dans les jardins de l'ancien presbytère. Malheureusement, ce jardin arrangé par la production du film n'a duré qu'une saison. Le lieu de résidence de Mathilde se situe à Plougrescant.


  • Certaines scènes parisiennes du film ont été tournées à Pontoise (95), place de la harengerie, en raison de l'aspect XIXe du lieu.


  • Les scènes de tranchée ont été tournées près de Montmorillon (86 - Vienne), sur un terrain militaire (anciennement terrain des armées de l'OTAN). L'équipe avait creusé des tranchées qui sont maintenant recouvertes.


  • Le making of du film (Une année au Front, 74 min), véritable mine d'informations et d'anecdotes, a obtenu le Prix du Jury au Festival de Making-of en 2006.
  • Une image du film
    La séparation entre Mathilde et Manech, ce dernier, partant pour le front


  • Une image du film
    Mathilde (Audrey Tautou) à l'affût d'un dernier "au revoir"


Récompenses

  • César de la meilleure actrice dans un second rôle (Marion Cotillard)
  • César du meilleur espoir masculin (Gaspard Ulliel)
  • César de la meilleure photographie (Bruno Delbonnel)
  • César des meilleurs costumes (Madeline Fontaine)
  • César du meilleur décor (Aline Bonetto)
  • Dallas-Fort Worth Film Critics Association : Meilleur film en langue étrangère
  • Florida Film Critics Circle : Meilleur film étranger
  • Chicago Film Critics Association : Meilleur film en langue étrangère
  • Festival international du Making-of : Grand prix du Jury
  • Prix Edgar-Allan-Poe 2005 du meilleur scénario
  • Une image du film
    Recueillement


  • Une image du film
    Albert Dupontel dans le rôle de Célestin Poux


  • Une image du film
    Vivre et mourir dans les tranchées de l'est de la France


  • Une image du film
    A l'assaut


Retour haut de page Direction page d'accueil