terminal-media.fr
icon icon facebook icon icon icon icon
cross

 
rss
 
CULTURE


  • Le film : Inglorious Basterds de Quentin Tarantino

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre

Avant propos...

Inglourious Basterds ou Le Commando des bâtards (au Québec) est un film de guerre uchronique germano-américain écrit et réalisé par Quentin Tarantino, sorti en 2009. L'histoire se déroule en France durant la Seconde Guerre mondiale et narre la vengeance d'une jeune Juive, Shosanna Dreyfus (Mélanie Laurent), dont la famille a été assassinée par les nazis ainsi que les plans d'un commando de soldats juifs Alliés mené par le lieutenant Aldo Raine (Brad Pitt) pour éliminer des hauts dignitaires allemands.

Tarantino a commencé à écrire le scénario du film plus de dix ans avant sa sortie mais, ayant des difficultés à le terminer, a réalisé Kill Bill et Boulevard de la mort avant d'achever ce projet de longue date. Le film a été tourné en France et en Allemagne à la fin de l'année 2008. Présenté pour la première fois en compétition officielle au Festival de Cannes 2009, le film a été un succès commercial et critique et a reçu de multiples récompenses, notamment à travers l'acteur Christoph Waltz, qui a été honoré de nombreux prix pour son interprétation d'un officier SS.

Le titre du film est un hommage au titre anglophone d’Une poignée de salopards (The Inglorious Bastards, 1978), un film de guerre italien réalisé par Enzo G. Castellari, qui s'inspirait lui-même en partie des Douze salopards (1967). Si le film de Tarantino a été, par erreur, annoncé comme un remake de celui de Castellari2, les deux long-métrages ont des scénarios très dissemblables. Le titre du film de Tarantino se distingue de l'original par deux fautes d'orthographe volontaires (Inglourious Basterds), lesquelles jouent également sur les accents, qui sont un élément de l'œuvre.

  • Une image du film
    Aldo Raine (Brad Pitt) entraine les"bâtards tueurs de nazis"
  • Une image du film
    Des exploits que ne supporte pas Adolf Hitler (Martin Wuttke)

Synopsis

Dans la France occupée, Shosanna Dreyfus, une jeune Juive, assiste à l’exécution de sa famille par le colonel SS Hans Landa. Mais elle parvient à s’échapper et s’enfuit à Paris où elle se construit une nouvelle identité, devenant propriétaire d’un cinéma de quartier.

Pendant ce temps, le lieutenant Aldo Raine recrute un petit groupe de soldats juifs américains pour terroriser les troupes d’occupation allemandes. Très vite connus sous le nom des « Bâtards », Raine et ses hommes sont amenés à faire équipe avec Bridget von Hammersmark, une actrice allemande qui est aussi agent double pour les services secrets britanniques. Ils doivent tenter d’assassiner les principaux dirigeants du Troisième Reich, réunis pour la première d’un film de propagande, La Fierté de la Nation. C’est alors qu’ils croisent la route de Shosanna, qui mène sa propre vendetta. Elle met le feu au cinéma parisien le soir de la première, tandis que le commando organise de son côté un attentat visant les dignitaires nazis présents.

  • Une image du film
    Dans une taverne d'un petit village situé à quelques kilomètres de Paris
  • Une image du film
    Bridget von Hammersmark et Archie Hicox
  • Une image du film
    Les bâtards face à l'odieux major Dieter Hellstrom

Fiche technique

  • Titre français et original : Inglourious Basterds
  • Titre au Québec et Nouveau-Brunswick : Le Commando des bâtards
  • Réalisation : Quentin Tarantino (et Eli Roth pour le film dans le film La Fierté de la Nation)
  • Scénario : Quentin Tarantino
  • Photographie : Robert Richardson (directeur de la photographie)
  • Montage : Sally Menke
  • Direction artistique : Sebastian T. Krawinkel
  • Décors : David Wasco, Sandy Reynolds-Wasco
  • Costumes : Anna B. Sheppard
  • Production : Lawrence Bender, Christoph Fisser (co-prod.), Henning Molfenter (co-prod.), Charlie Woebcken (co-prod.), Erica Steinberg (prod. délégué), Harvey Weinstein (prod. délégué), Bob Weinstein (prod. délégué), Lloyd Phillips (prod. délégué)
  • Société de production : Universal Pictures, The Weinstein Company, A Band Apart, Zehnte Babelsberg Film
  • Société de distribution : Universal Pictures, The Weinstein Company
  • Budget : 70 000 000 $
  • Pays d’origine : États-Unis, Allemagne
  • Langues originales : anglais, français, allemand, italien
  • Lieux de tournage :
    • Allemagne : Studios de Babelsberg, Berlin
    • France : Paris
  • Formats : Couleur - Dolby Digital - 2,35:1 IMAX - 35 mm
  • Genre : Film de guerre uchronique
  • Durée : 148 minutes (2 h 28)
  • Dates de sortie :
    • 19 août 2009 ( France, Belgique, Suisse romande)
    • 20 août 2009 ( Allemagne, Suisse alémanique)
    • 21 août 2009 ( États-Unis, Canada)
  • Classification :
    • France : - 12 ans
    • États-Unis : RN
    • Québec : 13+
  • Une image du film
    Dans la taverne, rires d'apparence sauf pour le sergent Hugo Stiglitz

Distribution

  • Brad Pitt (VF : Jean-Pierre Michaël) : le lieutenant Aldo Raine
  • Mélanie Laurent (VF : Mélanie Laurent) : Shosanna Dreyfus
  • Christoph Waltz (VF : Christoph Waltz) : le colonel Hans Landa
  • Eli Roth (VF : Jonathan Cohen) : le sergent Donny Donowitz
  • Michael Fassbender (VF : Christian Gonon) :le lieutenant Archie Hicox
  • Diane Kruger (VF : Diane Kruger) : Bridget Von Hammersmark
  • Daniel Brühl (VF : Daniel Brühl) : le soldat Frederick Zoller
  • Til Schweiger : le sergent Hugo Stiglitz
  • August Diehl : le major Dieter Hellstrom
  • Gedeon Burkhard : le caporal Wilhelm Wicki
  • B.J. Novak (VF : Olivier Brun) : le soldat Smithson Utivich
  • Omar Doom (VF : Selim Cleyssen) : le soldat Omar Ulmer
  • Sylvester Groth : le docteur Joseph Goebbels
  • Julie Dreyfus : Francesca Mondino
  • Jacky Ido : Marcel
  • Mike Myers (VF : Luc-Antoine Diquero) : le général Ed Fenech
  • Rod Taylor : Winston Churchill
  • Martin Wuttke : Adolf Hitler
  • Denis Ménochet (VF : Denis Ménochet) : Perrier LaPadite
  • Richard Sammel (VF : Richard Sammel) : le sergent Werner Rachtman
  • Alexander Fehling (VF : Jorg Sticken) : le Sergent Wilhelm / Pola Negri
  • Samm Levine : le soldat Gerold Hirschberg
  • Paul Rust : le soldat Andy Kagan
  • Léa Seydoux : Charlotte LaPadite
  • Tina Rodriguez : Julie LaPadite
  • Lena Friedrich : Suzanne LaPadite
  • Ludger Pistor : le capitaine Wolfgang
  • Bo Svenson : un colonel américain dans La Fierté de la Nation
  • Enzo G. Castellari : un général nazi
  • Christian Berkel : Éric
  • Anne-Sophie Franck : Mathilda
  • André Penvern : le vieux vétérinaire français
  • Samuel L. Jackson (VF : Frantz Confiac): le narrateur (non crédité)
  • Harvey Keitel (VF : Michel Papineschi) : l’officier américain à la radio (non crédité)

  • Une image du film
    Hugo lui, reste sérieux
  • Une image du film
    Hans Lande, un sinistre colonel SS
  • Une image du film
    Shosanna (Mélanie Laurent) rumine sa vengeance

Résumé

  • Chapitre 1 : Il était une fois… dans la France occupée par les nazis
Pendant l'occupation de la France, en 1941, une voiture allemande s'approche d'une ferme tenue par Perrier LaPadite (Denis Ménochet) et ses filles près de Nancy. Le colonel Hans Landa (Christoph Waltz) de la SS, surnommé « Le Chasseur de Juifs » interroge alors le fermier à propos de rumeurs faisant état d'une famille de Juifs qui serait cachée dans les environs. Après avoir fait pression sur lui, Landa lui extorque l'aveu qu'il cache bien cette famille de Juifs chez lui, puis ordonne à ses hommes de faire feu en direction du plancher où ils sont cachés. Toute la famille est assassinée, à l'exception de la fille aînée, Shosanna Dreyfus (Mélanie Laurent), que Landa laisse finalement s'échapper, estimant qu'elle n'est plus une menace.
  • Chapitre 2 : Inglourious Basterds
Au printemps 1944, le lieutenant Aldo Raine (Brad Pitt) du 1er Détachement du service spécial met sur pied un commando de huit soldats juifs-américains destinés à être parachutés derrière les lignes ennemies, afin de terroriser les soldats allemands. Opérant de manière furtive, ils prennent des groupes en embuscade et massacrent systématiquement les soldats de la Wehrmacht, sans oublier de les scalper. Ils sont connus sous le nom des « Bâtards » et ont pour politique de ne pas faire de prisonnier. Cependant, un soldat est reçu par Adolf Hitler (Martin Wuttke) et lui narre l'embuscade dans laquelle est tombée sa compagnie. Il raconte au Führer le sauvage assassinat d'un sergent à la batte de baseball par l'un des Bâtards, Donny Donowitz (Eli Roth), surnommé l'« Ours juif », et la raison pour laquelle ils lui ont laissé la vie sauve afin qu'il puisse témoigner auprès de ses supérieurs, après lui avoir gravé au couteau une croix gammée sur le front.
  • Chapitre 3 : Une soirée allemande à Paris
En juin 1944, Shosanna a changé d'identité pour s'appeler Emmanuelle Mimieux et elle est devenue propriétaire d'un cinéma à Paris. Elle rencontre par hasard un soldat allemand féru de cinéma nommé Fredrick Zoller (Daniel Brühl). Elle apprend plus tard qu'il est un franc tireur dont les exploits militaires l'ont fait connaître et ont été mis en valeur dans un film de propagande nazi, La Fierté de la Nation. Zoller, très attiré par Shosanna, convainc le Docteur Joseph Goebbels (Sylvester Groth) d'organiser la première du film dans le cinéma de celle-ci. Shosanna réalise rapidement que la présence de nombreux hauts dignitaires nazis lui donne une opportunité de venger sa famille et elle décide, avec l'aide de son fiancé Marcel (Jacky Ido), d'organiser l'incendie de son cinéma à l'aide des nombreuses pellicules au nitrate, extrêmement inflammables, qu'elle y stocke. Alors qu'elle est conduite de force devant Goebbels, Shosanna voit réapparaître le colonel Landa, affecté à la protection de la soirée, sans que l'on soit certain qu'il l'ait reconnue.


  • Une image du film
    Le soldat Frederick Zoller, Shosanna et le major Dieter Hellstrom
  • Une image du film
    Shosanna devant son miroir
  • Une image du film
    Shosanna se prépare
  • Une image du film
    Mondanités et faux semblant à la première du film "La fierté de la Nation"

Résumé (suite)

  • Chapitre 4 : Operation Kino
Archie Hicox (Michael Fassbender), lieutenant de l'armée britannique, est convoqué par le général Ed Fenech (Mike Myers) afin qu'il participe à l’Operation Kino (« Opération cinéma » en français), organisée par une espionne au service des Britanniques, la célèbre actrice allemande Bridget von Hammersmark (Diane Kruger). L'opération, montée à la suite de l'annonce de l'organisation de la première de La Fierté de la Nation à Paris qui réunirait de nombreux officiels nazis, a pour objectif d'y infiltrer Hicox et deux des Bâtards, chacun parlant un allemand parfait, qui se feraient passer pour des officiers de la Wehrmacht amis de Von Hammersmark. Leur point de rendez-vous, fixé dans une taverne d'un petit village situé à quelques kilomètres de Paris, tourne mal en raison de la présence fortuite d'un groupe de soldats allemands et du major Dieter Hellstrom (August Diehl), de la Gestapo, qui remarque l'étrange accent et la façon de commander à boire de Hicox, le seul des conspirateurs n'étant pas né en Allemagne. Leur mexican standoff, puis leur affrontement, se solde par la mort de toutes les personnes présentes, à l'exception de Von Hammersmark, qui est blessée à la jambe dans la fusillade. Lorsque Raine l'interroge, il apprend que, contrairement à ce qui était prévu, Hitler a l'intention d'assister également à la première et il décide de remplacer les Bâtards morts par lui-même, Donny Donowitz et Omar Ulmer (Omar Doom), se faisant passer pour des amis italiens de l'actrice. Landa enquête sur les lieux du massacre et retrouve une chaussure de femme et un autographe dédicacé par Von Hammersmark pour un soldat allemand.
  • Chapitre 5 : Vengeance en très gros plan.
Au cours de la première, Landa fait essayer à Von Hammersmark la chaussure qu'il a trouvée et, désormais convaincu qu'elle est une traîtresse, l'étrangle. Il fait ensuite arrêter Raine, ainsi qu'un des Bâtards, Smithson Utivich (B.J. Novak), Donowitz et Ulmer ayant déjà pris place dans la salle, les chevilles cerclées d'explosifs. Il propose à Raine de se rendre et de ne pas intervenir contre leur tentative d'attentat au cinéma, en échange de l'immunité et d'une retraite dorée aux États-Unis ainsi que de la citoyenneté américaine, assurée par un officier (Harvey Keitel) via une radio.

Au cinéma, alors que le film est en train d'être projeté, Zoller s'éclipse et va rencontrer Shosanna dans la cabine de projection. Celle-ci le repousse une nouvelle fois et, alors qu'il s'irrite de son attitude, elle lui tire dessus à plusieurs reprises, mais il arrive à l'abattre également, avant de mourir. À la quatrième bobine, un film enregistré par Shosanna est projeté à l'écran, informant les personnes présentes qu'elles vont être tuées par une Juive. Au même moment, et après avoir condamné les sorties, Marcel allume un tas de films au nitrate cachés derrière l'écran, qui flambe presque instantanément et met le feu au cinéma tout entier. Ulmer et Donowitz, s'étant échappés de la salle avant qu'elle ne soit fermée, accèdent à la loge où sont placés Hitler et Goebbels et les fusillent avant de tirer au hasard sur la foule paniquée, jusqu'à ce que les détonateurs placés dans leurs explosifs se déclenchent et soufflent l'ensemble du cinéma.

Landa et un opérateur radio conduisent Raine et Utivich jusqu'aux lignes américaines et, conformément à l'accord passé, ils se rendent. Utivich menotte Landa pendant que Raine abat l'autre homme, à l'indignation du colonel. Conformément à sa répulsion à voir un nazi quitter son uniforme, et écœuré à l'idée que Landa s'en sorte si facilement, Raine lui grave profondément un svastika sur le front.

  • Une image du film
    L'infâme Lande fait son apparition
  • Une image du film
    Séquence tendue pour les Bâtards
  • Une image du film
    L'instant de tous les dangers
Retour haut de page Direction page d'accueil