terminal-media.fr
icon icon facebook icon icon icon icon
cross

 
rss
 
Picto t e r m i n a l - m e d i a . f r Picto


Le progrès à l'image de la science

François hollande plaisante sporadiquement depuis 2012 et la dernière en date porte sur le père noël qui selon lui est très populaire car il revient chaque année. Alors que la stratégie de François fillon est que la situation est trop dramatique pour pouvoir rire de quoique ce soit. Marine le pen ne peut s'empécher un mot sur Jean-luc Benhamias qui est comparé à Bourvil. On ne peut, néanmoins, pas s'empécher de penser que la vie civilisé des politiques n'est qu'un vaste théatre social ou chacun se juge, s'identifie, pour éviter l'angoise de l'accession du paradis du pouvoir dans sa perspective suprême, ils recherchent, ainsi, l'illusion spectaculaire de la fonction à travers la représentation sociale. On pourrait aussi parler de clans dans les differents partis et les faiseurs d'opinion. Les médias ne doivent pas être regarder comme un bloc mais comme différentes équipes à l'échelon local ou internationale. Au delà, de l'esprit partisan de ces formations qui animent les groupes politiques, les journaux, les télévisions, le cinéma, est-ce que toutes les identités ne sont-elles pas une comédie, un rôle que l'on se choisit et qui habille nos vérités, nos croyances.

Depuis des millénaires, on vit au rythme du réel et tout ce qui était directement vécu s'est progressivement éloigné dans une représentation du réél.

L'information n'était transmit que par le parchemin, puis le livre et seul le savoir et le droit permettait de surnager et ainsi grimper dans l'échelle sociale.

Comme construction sociale, hier, on s'est contenté d'inventer une représentation du réel à travers notament la religion ou les coutumes, le folklore alors que la télévision n'existait pas encore.

Karl Marx expliquait que la religion était l'opium du peuple. Comme un vacarme mondiale avec quelque chose qui vous donne le plaisir de la sensation, comme une drogue fabuleuse qui aurait ses vertus bienveillante pour l'âme. Aujourd'hui plus encore, on peut dire que la télévision et son industrie est l'opium du peuple et le peuple c'est vous, c'est moi. Pourtant, je n'ai qu'un seul dieu, celui du progrès et de la science
Pour revenir en haut de la page Retour rubrique