terminal-media.fr
icon icon facebook icon icon icon icon
cross

 
rss
 
CULTURE
PAULETTE

Je ne suis peut être qu’un faquin, paulette
Un pauvre manant, pas si malsain
Mais mon amour n’est pas rétractile, paulette
Depuis toujours, il bat en vain
Pourtant, dans la lueur de mon écran, paulette
Je te contemple pendant des heures
Mais, ce qu’il y a d’embêtant, paulette
Ce qu’il y a de bête et de fâchant
C’est que tu sois absentes, paulette
De mes vacances dans le Gévaudan


AQUARIUS

Financé par une organisation non-gouvernementale, navigant sans cesse dans les mers territoriales

Espérez ne pas finir dans l’eau glacé, sinon, vous serez coincés

De client assassin ou économique, êtes-vous en bonne condition physique

Du Niger à la Gambie, en passant aussi, par l’Ethiopie, intrépides nageurs, avec d’imposants gilets de couleurs, grimpent sur le cargo pour quitter le canot




Nato's Tacos

Alors que l’économie de la Chine, s’émeut de la forte dîme, imposée et qui remet en jeu, le sort d’une dette coûteuse, pour donald le ballon rebutant

Voulant partager la facture d’un souper à Bruxelles. Pendant ce temps à Moscou, on prépare les crampons pour jouer la finale tout simplement


Ministre du livre

Pharmacopée contrainte
Pour avoir bonne conscience
Même sans considérer les divines controverses
Sans être enragé par diable déviance
D’un mal qui ronge, qui n’est pas d’opérette
On oublie vite, un quidam d’un temps
Car plus vite, qu’ailleurs, dans vos bois
Ça devient une fonction, mais c’est hors la loi
Du ministère, l’édition


BORIS SWEETY BREXIT

Boris Johnson veut aller à Kensington
Il rejoindrait bien Smith et Wesson
A moins qu’il n’aille à Remington
Après avoir posé son ultimatum
A Theresa sa grande bretonne
Donald l’embrasse dans le cou
En murmurant, déjà c’est pour nous
Mais, ici, on préfère les jeux de balle
Car les passes, sont plus cérébrales
Parce que sans aller à 4 pour cent
C’est bien nous qui passons devant
Alors discutons encore
Pour éviter de voir encore éclore
Des pénibles désaccords
Donc, avec un brexit doux ou dur
Qui va sceller le sort des anglais
Puisque la différence détermine
Qu’a plusieurs, nous pouvons aller au sommet
Sur le sol européen dans cet havre de paix
Et avec des avions s’il y a des pressions


L'entraineur
Vieux gobelets de caféine, à la machine, ce matin
Personnage hâbleur à la une, le lendemain
Il est cool, l’homme aux deux étoiles
Aux chaussures à crampons n’attendant pas gloriole
Il s’exprime ici, et en quatre dribles
Il pose raison avec sa remarque risible
L’entraineur et champion à 20 ans d’interval
Gagnant à Moscou la finale
A Paris, ils défilent devant la foule en liesse
Plus question de faire la sieste
Ils étaient avec lui, les 23 joueurs au ballon
La France ne les oubliera pas après cette sélection


Certaine comme toi, était irréelle
Mais un physique d’avion, c’est surnaturel


La complexité du pays
Du bois, il est sortit
D’un kilomètre de distance, il a prit
Mesdames, messieurs des extrêmes
On dirait que cela vous gène


Comme partout dans le presse
Les auditions de l’assemblée se poursuivent
Mais c’est nul et non avenu comme on danse un quadrille
Alcool et soleil ont fait 2 autres victimes
Elles impliquaient un zoo et une petite comptine
C’est dire, si elles sont sérieuses ces deux souris
Alors que le chômage est reparti à la hausse, aussi
Pourquoi, donc, ne pas devenir une star de la pornographie
Dans la salle des 5 colonnes, là, où l’on retrouve tous les partis



Le tempo
Sans s’époumoner, restons raison gardée
Formule ad hoc « Tempête dans un verre d’eau », avec tout ce qui était, parodie et bon mot
Au niveau du climat, il y a, donc réchauffement et c'est le moment de s’inquiéter particulièrement
Sous un verre, on trouve des poils pubiens
Le système est dissuasif, performant et constant et d’ailleurs
Vous en aurez convenu, ce sont vos droits que vous avez perdus
Regardez donc cette carte, voilà ici, une personne
qui n’était pas, dans le jeu politique
Alors, ils l’accusent de fraude
Parce que l’armée était avec lui et l'avait soutenu depuis l'aube



Ravie de vous retrouver
Tu es, comme Hélène, celle d’Ithaque et tu attends, tic-tac
Tu es le détonateur de ma bombe, faisant tic-tac
J’entends ton cœur qui bat et tout ce mic-mac
Qui reprend tous les jours, même jour, même date
Je ne sais, comment t’aborder
Un mur s’est comme élevé
Il est de terre et de glaise, compacte
Donc, fait le céder
Que nous nous retrouvions, intacts




30/07/2018

Merci de la part d’une gauche, car il n’y a pas besoin de zoomer très fort et il avait besoin de chercher dans ses stocks de fourrage. J’ai effectué plus de 250 jours de réserve pour la débriefé dans le déroulement des opérations et ça m’a sauté au visage et une godin, c’est ma grand-mère, militante, certes, mais dans quel sens. On va aux sables d’Olonne avec un match très réussi dans ce classement et le risque d’orage reste encore élevé, mais c’est entre les mains et la justice va éclairer encore pas mal de point en 91 et il y a une forme de solidarité car si tu es comme moi, la meilleure publicité pour la normandie pour qu’il puisse encore être, ça vous fait encore une clé de plus. On s’y attendait Gane thomas était intouchable aujourd’hui à force de trainer dans des maisons de disques et partout dans le monde pour vous informer plus clairement dans les deux scrutins en haut et la séquence dure 8 secondes à tout moment de la journée et ils recherchent des maisons comme d’habitude. Ils veulent s’améliorer mais pourquoi, il n’était pas au travail avec 7 fédérations, tu vas le comprendre ou c’est au-dessus de tes forces, car je te rappel qu’au lieu de choisir les hôtels avec un mariage très joyeux, nous, nous sommes rencontrés en Italie et qu’est-ce qui s’est passé, oh tu sais, c’est un peu comme les voyages organisés et pourquoi, tu n’es pas avec un mec de ton âge, parce que tu es le plus susceptible de l’attirer et elle commente une sorte de chronique et c’est la première fois que l’on voit zéro euros d’impôt et ça va dans cette jolie maison à deux étages. J’ai besoin de démarrer tôt avec mes machines et c’est une amoureuse et vous avez ce sentiment, mais ce sera plutôt vendredi. Les autorités auront, elles, la vérité, et les institutions souffriront. C’est une pâte sablé et ce sera sans doute un mystère inexpliqué et l’ancien héros de la révolution, c’était le 26 mars avec l’évasion du repris de justice, rédouane, lui, il va prendre une arme et il va prendre 20 ans, car il a laissé gérer le mystère sur les réseaux sociaux et fini les ennuis 1 mois après l’évasion de Salon de Provence. Sur les 800 personnes à l’elysée, le père était sans argent et malade pour appartenance à un groupe interdit, mais si le loyer n’a pas augmenté avec le standard des populations, c’était debussy 100 ans déjà. Il s’intéresse à tout et c’était quelqu’un qui faisait attention à son image physique et avec, des centaines de mails. C’est important pour nous, un tremblement de terre et 2 heures plus tard, il touchait la destination de Moscou force 4. C’est fini, il n’y a plus rien à faire d’urgent, capitaine et c’est la dernière raison de parler avec vous, je regrette, je n’ai aucun autre moyen


CONTINENT
Madame, monsieur et tous les votants
Ceux des côtes ou ceux dans le vent
Attendez pour l’Europe, le monstre gagnant


Car avec trois normes et cinq lois
Nos armées et notre droit
Notre expérience faisant foi


Nous pouvons sans trébucher encore,
Mettre tout le monde d’accord
Pour protéger le décor


Que ce soit à une ou deux vitesses
Il n’y a rien qui nous empêche
De faire jouer pour toujours la déesse



DRAMATURGINE par Michel Pettesec

Ce Michel-là faisait mes poubelles
Car mon histoire, je la trouvai belle
Cette romance virtuelle


Je l’avoue, proviseur, dans mon désarroi,
J’ai fait confiance à ce vieux rat
Prêt à tous les exploits,


Car s’il y avait tant à dire dans mes propos
Moi je suis sentiment, et non pas, tremolos
C’est peu de le dire dans cette vidéo


Qui le voit s’afficher
Avec un vieux routier
Accompagné par sa moitié


Pour toujours, tu seras laid
Dans ta tête, comme dans les faits
Un reptile au sang pas frais


Car pour retranscrire des choses pareilles
C’est que tu ne m’as pas bien lu, triste crécelle
Sans me comprendre, vu de ton ciel


Alors triste Sire de ces marécages
Où les chiens servent à cet usage
Zoophile pour une page


Tu sous entends, donc, qu’avec mon historique
Dans mon disque dur avec un calcul mathématique
Que tu as violé mon intimité, en toute logique


De mes amours passés
Désirant ainsi vouloir renouer
Des relations tristement coupés


Je ne retiendrais de toi
Que ta créativité s’en va
Que ta mélopée choit


Et ainsi ta fortune
Qui ne font que ta plume
Attise toute les Unes


Mais déjà tu as tout dis
Dans la presse française et à paris
Alors changer d’avis serait pourri


Toutefois, tu peux encore
Essayer de me jeter un sort
Dans la presse de Corée du nord


A moins que cela soit celle de Saigon
Avec son épouse et ses portions
De canard laqué ou de bœuf aux oignons



FROID PARANOÏDE

Il est parano
Il ne mange plus les grumeaux
Il est parano
Ne prend jamais l’ascenseur
Il est parano
Se nourris avec un verre d’eau
Il est parano
Ne veut que du green en réseaux
Il est parano
Ne se mouche que dans son coude
Il est parano
Vit jours et nuits dans des sous-sols
Il est parano
N’ouvre jamais les cadeaux
Il est parano
Croit que tout le monde l’espionne
Il est parano
S’angoisse de tomber dans les pommes
Il est parano
Prend sa gardienne pour une espionne
Il est parano
Ne dira plus un seul mot
Il est parano
Se sent pris comme un pigeon
Il est parano
Dans les serres du faucon


PARTICULE FINE

Il avait fait un accident vasculaire cérébral,
Je le confirme, pire qu’une balle,
C’était un président avec une omniprésence,
Dans les vents et les flatulences,
Mais, nous n’avons très bien compris,
Ce qu’il voulait, ce qui lui a pris,
De vouloir de l’argent pour son pays,
Le plus riche, le plus pourri,
Etait-ce pour les 40 millions qui ont faim,
Ou pour le toit du Capitol en or fin,
Désolé, tu ne nous feras pas pleurer,
Sur les frais que vous avez engagés,
Car, pour ce qui concerne d’y participer,
Ce n’est même pas question d’y compter,
Le second sujet portait sur son auto,
Nous n’en avons rien à faire,
Bradez-la, donc, faites en cadeau,


ALGER 242

Dans les rues du centre d‘Alger
Ils sont tous ici, rassemblés
Sur les boulevards encombrés
Très difficile à compter

Avec cette jeunesse, face à la clique
Des militaires pas caustiques
Qui protège un président mythique
Leader autrefois du pouvoir technocratique

Forcément, c’est beau
De voir la révolution d’en haut
Pour ne pas être dans la violence à chaud
Dans un combat idiot

J’ai vu aussi quelques brins d’humour
Dans ces pancartes qui marqueront pour toujours
Une bonne humeur sans détour
Sans que la police ne frappe autour

Des slogans, des textes et des liens
Qui viennent d’internet pour rien
Peuvent faire changer le cours du destin
En faisant confiance à un chien

Pour revenir en haut de la page Retour rubrique