terminal-media.fr
icon icon facebook icon icon icon icon
cross

 
rss
 


Picto t e r m i n a l - m e d i a . f r Picto

Lécheur de semelle corporate vs la fonction au carré

L'apesanteur de l'émotion, c'est quand les personnages de Michel Houellebecq te ressemble et qu'en plus, tu trouves ça bien

L'apesanteur de l'émotion, c'est quand tu parles à une journaliste dépressive et qu'elle t'accuse d'harcèlement pour avoir dragué son vieux mari

Les caprices d'une diva dépressive, c'est quand elle plante une émission en pleine saison parce que le compte en banque de son mari peut se le permettre

Le courage à la télévision, c'est faire le même métier que ton père, progresser grâce aux relations de ta mère et gigoter dans un univers où tout est positif pour la banque

Izak, il est tellement indépendant et plus grand qu'un seul, qu'il faut plusieurs humoristes pour lui écrire ses mémoires et les sketches qui vont avec

La singularité de la parole d'Izak, elle apparait dans la capacité de plusieurs autres à vouloir le faire taire

Cyril hazouna, c'est la valeur lobotomie du second marché, il dépasse les 4000 points au palais Brongniart à chaque clôture de marché

La seule façon d'enlever une muselière à un chien méchant, c'est de le caresser dans le sens du poil

Quand un déséquilibré écrit derrière son écran, on appelle ça la surpuissance du malade mental quand un radicalisé fait la même chose, on appelle ça, l'impatience du futur terroriste

Depuis 1988, le Gjournal, c'était l'émission phare des programmes en claire mais depuis que l'on a vu les 13 000 rediffusions des meilleurs sur la huit, le cycle du produit a vécu alors rendez-vous à l'Ina pour les archives

Elisabeth, elle a été tellement botoxé brutalement par Mustapha, qu'il a fallu qu'elle change de chaîne pour que ses yeux dégonflent

Le savoir-faire, c'est un mec seul, qui travaille seul, qui réfléchit seul, parce que l'on ne lui demande pas son avis

Le savoir-faire, c'est l'effort à travers la répétition, tant que vous n'avez pas le geste parfait, vous recommencez

Le savoir-faire, vous passez 20 ans à l'acquerir, vous passez deux ans à le transmettre et ensuite vous êtes bon pour la pré-retraite

Le savoir-faire, c'est une multitude de compétence dans une équipe qui fait place à un produit fini: c'est donc l'exigence. Mais quand vous êtes seul à tout faire pour avoir un produit terminé, c'est finalement, l'excellence

Le savoir-faire, à 20 ans, c'est faire avec peu: c'est les moyens de l'économie. A 50 ans, c'est faire de la marge, c'est l'économie des moyens
Pour revenir en haut de la page Retour rubrique