terminal-media.fr
icon icon facebook icon icon icon icon
cross

 
rss
 
Picto t e r m i n a l - m e d i a . f r Picto

ACCORDS PERDUS

CHRISTINE

De Chanel, elle était l’ambassadrice
J’aurai voulu l’avoir comme institutrice
Cette magnifique femme d’un âge grandissant
Une vraie beauté fatale, ce n’est pas à dix-huit ans
Alors que je lui disais bonjour
Elle m’a adressé en retour
Un sourire que j’ose imaginer sans détour
S’il avait été évoqué, une question d’amour
Perdu dans les méandres de mes phantasmes
C’est à elle que je pense, celle à qui je dois la place
Vapeurs étourdissantes des parfums capiteux
Avec ce physique fantastique, ce ne peut être que mieux
De la voir se mouvoir doucement
Son visage et son buste majestueusement
Ondulant sur le fil, au gré du temps
Soupirant parfois dans un râle enivrant
Pourtant je ne connais rien d’elle
C’est peut être ça qui me plait chez elle
De ne savoir, si elle est garce ou bien sentiment
Cette infinie beauté aux yeux charmants
Une brune divinement magnifique
Dans mon cerveau fragile extatique
Je voudrai la revoir dans d’autres circonstances
Que l’on puisse sourire de nos connivences
Et faire baigner un amour sans retenu
Comme si pour toujours nous nous étions connus
Un petit brillant autour du cou
je me serais bien mis à genoux
Pour lui dévoiler mon amour
Tant de tendresse, pour lui faire la cour
Dans un espoir d’amélioration de mon cœur
Et ainsi, effleurer le bonheur


TUPOLEV TRANCE
Ils dansaient la polka
A grande lampée de wibroska
Les deux frères du contingent de Varsovie
Les généraux en place après le parti
Les copains de walesa au sens politique
Avec un gouvernement dans un aller unique
Tomber en flèche pour avoir acheter des avions
De leur cousine l'amérique sous les néons
En trahissant les unions d'euromix
Ils se risquaient à la descente fortuite
Foudroyer en plein vol par un bug logique
Elle est toujours vivante la gauche catholique
La soeur de ces deux frères
Où de Zamosc devait partir les missilles
Pour se protéger des tchekniks, les forces parachutistes
Je ne pleurerais pas sur les âmes des frangins pourris
Je n'irais pas me recueillir tout contrit
Quand l'Opep se penche sur le cas de Moscou
Même si ça n'a pas suffit à faire monter le cour
Du brut qui fait fonctionner les avions
Quand, il n'y a pas de chauffeur en question



DATAS TREPAS
Quand j’appuie sur le bouton
Des contacts et transmissions
Je sens la puissance qui se dégage
La chaleur monter qui fait rage
Est-ce la batterie ou est-ce les plombs
Qui sont la fondation
De ce roman de gare pour les cons



MOISSONNEUSE-BATTEUSE
Quand en 1938 le belligérant de la farce
A voulu transformer cette Europe de la face
Des lobbys idéaux et des moins comiques
Il n’a plus confiance dans les capitaux venu d’Altantique
Il sent dans cette revanche un conflit attentiste
Alors qu’il sait que dans le moteur se trouve la solution
Des machines à récolter, des outils à foison
Et quand en faisant la guerre, il voyait droit devant
Dans une paix plus proche que celle des opposants
Qui criait au loup avec les contrevenants
De la belle Amérique qui déjà voyait en lui
Le pire des méchants, le fixe ennemi
Marcel y était pourtant fort à l’aise dans ce rôle de bouffon
Qui se plaisait à distraire les gens pour de bon
Dans l’opposition de Roosevelt qui prenait des coups
Il reste un parti qui montrait les dents
Police et armée chantant en même temps
Les louanges du kkk pour un blanc plus blanc
C’est dans la Nouvelle-Orléans et pas à Royan
Qu’ils se sont fait pendre, trouvez-vous ça charmant
C’est soixante ans plus tard
Dans les années 80 avec du retard
Qu’au Burkina Faso, on laisse sa place pour la paix
D’un frère ami pour de vrai
La France n’a pas à ignorer qu’elle les a formés
Dans cette vérité d’un continent point nommé
Vous pouvez râler encore un peu plus
Mais je ne pense pas, que vous faites consensus
A moins que vous ne vous donniez le mal de faire comme moi
En allant construire une cabane dans les bois
Sinon, vous pouvez grignoter avec les rats
Quelques commentaires oubliés d’ici-là
Alors que dans l’histoire, je me pose encore là
Je suis triste de voir qu’on en est resté encore, là
C’est donc un retour d’expérience qui est confronté ici-bas



BELUGA POINT GOUV
Ils chargeaient la mûle des contrebandiers
De produits très toxiques pour faire flamber les pieds
Des avides de trésor, des invités à la fête
Et se comporte comme des rats sur une pomme blète
Pour ces pauvres hères ayant perdu la tête
Continuerez-vous à nous prendre pour des bêtes
Qui sans discernement et aussi sans arrêtes
Sont le banc de poisson qui vogue dans le courant
Je suis le béluga aux dents en cônes pointues
Celui avec le site en point gouv point ru
Qui possède un dossier à l’éducation nationale
Comme le fou qui ne se déplace qu’en diagonale
Dans des livres qui posent la question critique
De mon rôle lors des prochaines échéances étatiques
Pour combattre des idées qui ont tournés au rance
L'avez-vous bien compris c'est à eux que je pense
Inquiétude à Marseille, s’ils devaient revenir
Les tristes sires de la revanche, les pourris de l’avenir
Alors gardons le sens clair et restons dans la lumière
Avec celui qui nous unis pour le destin de toutes les chaumières



BREXITO TRUMPAS
Je garde le chenal des bateaux de Vladimir
Car l'autre idiot ne pense qu'à courrir
D’amis en amis, j’ai fait tourner les heures
De l’entente cordiale avec tes petits baigneurs
Qui sans aucune manière crache sur l’âme slave
En voulant défendre les choux et les bettraves
Qui on oublié le continent qui tout entier attend
Pour notre industrie et le pétrole du kazakstan
Voilà une bonne manière de vous recroqvillier
Au fond de la bouteille pour le vaisseau avarié
Qui d’une certaine manière voudrait se sentir augmenter
Par une finance blindée puisque nous avons siphonné
Vos votes de pailles qui je vous l’assure sont biaisés
Alors Brexit et Trumpxit, soyez rassurés
Nous n’aborderons, le sujet qu’en riant, ce ne peut être autrement
Car de vous voir si facilement berné, c’est ainsi flagrant
Et sentir les marchés pencher ostensiblement
Et que de cette balle que je garde dans les flans
Prenez donc celle-là, en plein dans les dents
Car la dissuasion nucléaire est toujours bien là
Et je le sais, elle peut vous mettre au pas
Dans une considération toute biblique
Pour être le néant d'un mensonge historique
Puisque dans l'équation de ces deux singes greudins
Ils ne joueront plus pour très longtemps, les malins




Pour revenir en haut de la page Retour rubrique